FULL THROTTLE BABY – EP VOL II

Alors comme ça tu croyais pouvoir te la couler douce et y échapper ??!! Sous prêtexte d’une fragilité cardiaque il ne faut pas brusquer les choses… Tu nous prends un peu pour des canards sauvages ??? Ça fait quelques mois que le 2eme EP des FULL THROTTLE BABY est là et quoi qu’il arrive, tu vas quand même te la prendre de face.

Une mandale à 5 doigts, c’est le même nombre de titres qu’on retrouve dans ce nouveau concentré de marrons et de rock. Donc 5 façons “d’envoyer le bouzin”. Comme tu peux le constater, on ne fait pas dans le raffinement mais de toute façon ils nous l’avaient annoncé avec le 1er EP, ce n’est pas l’habitude de la maison !  C’est avec des bases toujours aussi bonnes et bien présentes qu’ils tapent direct dans les bijoux de famille avec Blue Balls. Et là tu sais qu’elles sont bleues car elles vont prendre chère. Un amuse bouche pour se mettre en jambes. Dans la continuité de leur première mandale on retrouve avec plaisir ce qui fait l’authenticité de Full Throttle Baby, de retour avec ce “Hard” et ce “Rock”, ce son qui tache avec plaisir et sentant la sueur et l’alcool. Ce sont ces odeurs qu’on hume en live et qui se retrouvent sur le disque avec cette énergie propre au groupe.

 

C’est après que le gang montre les dents pour en remettre plus d’un à leurs gammes. Enragé, le Dottel l’a toujours été, mais sur ce coup là c’est du punk, au lieu du lion, qu’il a bouffé. La voix éraillée à souhait et sachant balancer le ton.  On retrouve ce qui se fait de bien hargneux, retour vers les 70’s avec Surfin’ et Take Your Teeth Back qui nous déboule, entre autres, des lignes de basse dont Sir Lemmy n’aurait pas dit non sur un frontman qui t’offre un final façon “castagne” seul contre tous, parfait pour réveiller maman !

Le hurleur en chef est là et envoie entre rage et groove au naturel, ce qui permet à plus d’un de ramasser leur râtelier et retourner chez eux, surtout après avoir assisté au typhon. Le groupe ne fait pas de jaloux, la mandale ratisse large et il y en a pour tout le monde. Un son qui mérite d’être noté car il fait honneur à la bagarre, retrouvant ce côté authentique, bien noise, comme si l’E.P avait été enregistré dans le garage. L’insane drummer qu’est le Stobart fait péter les futs dans les oreilles et les titres s’en ressentent. Pour repartir dans un final de rigueur avec un Try Again et de quoi te faire réfléchir à deux fois avant de t’engager dans la lutte final avec ces gros riffs sortis tout droit du fin fond du Texas. C’est noise, c’est gras et celui là il “t’ambiance” carrément avec le burné Don’t Touch My Moped !! Ma pièce maîtresse de la castagne qui met bien pour se “fritter” façon Terence Hill. Groovy sur des riffs tout droit sortis du four et bien crunchy qui débouchent les cages à miel, le titre te lamine façon Tontons Flingueurs car ça flingue à tout va mais c’est toujours dans le fait main !

fullthrottlebaby

Tu l’auras compris, ce volume 2 remet encore une fois les idées en place, ça te claque la gueule direct sans passer par la case départ alors que tu t’y attendais pas. Le gang confirme que la recette du rock façon 5 doigts ne peut que perdurer de cette façon. Ils font simples mais dans l’authentique, Full Throttle Baby  ça dynamite, ça disperse et ça ventile ! Il ne reste plus qu’à sortir l’artillerie avec un album pour achever tout ça et continuer de faire plaisir à l’amicale française des chirurgiens dentistes. Car des rateliers ils vont en voir !

Full Throttle Baby, EP Vol II, actuellement sur les plates-formes digitales et bandcamp du groupe.

Texte: Anthony Tucci

Liens:

Site officiel

Facebook

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s